120 : Mon Eglise une, sainte, catholique, apostolique, romaine.


Extrait du livre intitulé : "Confidence de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles"


Extraits des messages donnés par Jésus à Monseigneur Don Ottavio Michelini.
A commander aux Editions de Parvis : www.parvis.ch


Reprenons l’entretient sur mon Eglise. Elle est et restera une, sainte, catholique, apostolique, romaine. Elle ne changera pas en cela et ne pourra jamais changer avec les mutations des événements humains ; personne ne pourra jamais la priver de ses prérogatives.

Mon Eglise est dans le monde, pour le monde ; elle n’est pas statique, mais perpétuellement en marche ; elle prendra la tête du monde comme le berger prend la tête du troupeau. Son rôle est nettement missionnaire et sa tâche est d’apporter à tous les peuples le message évangélique. Elle n’est pas absolutiste et pas du tout non plus démocratique, d’une démocratie pure. Elle est hiérarchique, car telle Je l’ai voulue et telle Je la veux, Moi son Fondateur ; la hiérarchie forme son épine dorsale. Son gouvernement sera une forme intermédiaire entre l’absolutisme et la démocratie pure. Ses membres seront tous les baptisés. Au sommet sera le Pape qui, en cas d’urgence, pourra gouverner seul, ayant en lui tout pouvoir délibératif et exécutif.

Le Pape, vrai et direct successeur de saint Pierre, sera au sommet de mon Eglise, qui est une société parfaite et comme telle possède tous les moyens pour poursuivre ses fins, indépendamment de n’importe quelle autre structure humaine.
Plusieurs des structures actuelles tomberont et d’autres seront simplifiées.

Je suis, Moi, Jésus, le Chef invisible de mon Eglise ; le chef visible est le Pontife romain, successeur de saint Pierre, à qui devront être témoignés amour, respect et humble obéissance, de la part de tous, évêques, prêtres et fidèles, sans distinction aucune.

L’Eglise est dans le monde, mais différente de lui. Elle ne pourra jamais s’identifier au monde ; elle en est empêchée par sa nature de Maîtresse, de Mère du monde, ainsi que par sa mission : autre est celui qui apporte le message, autre celui qui reçoit. Les dégénérescences de l’heure actuelle rencontreront le désaccord de beaucoup de fidèles et de prêtres et même de Pasteurs ; mais, une fois rétablis la vérité et l’équilibre, maintenant ébranlés par tant de maux, l’Eglise régénérée ne connaîtra pas de désaccord au sujet de sa nature.

Elle sera toujours en butte à l’opposition, car le corps suit le sort de la tête, mais les forces et les obscures puissances du Mal ne prévaudront jamais contre elle. Elle jouit de la spéciale présence de l’Esprit-Saint qui déjà l’envahit de ses charismes. Aujourd’hui, les âmes charismatiques se multiplient partout. Le charisme a toujours existé dans l’Eglise : les saint furent tous charismatiques. Je parle ici du charisme en tant que don particulier et extraordinaire, accordé à des personnes déterminées pour la Communauté ecclésiale ; Je ne parle pas des charismes ordinaires, auxquels participent tous les chrétiens par la vie sacramentelle.

Les puissances obscures de l’enfer emploient toutes leurs ressources pour semer discorde, envie et jalousies parmi les âmes charismatiques, afin de diminuer ou même d’annihiler leur influence. Les âmes charismatiques doivent en prendre conscience pour ne pas permettre à l’ennemi d’attenter au plan de la Divine Providence.
Les âmes charismatiques veilleront à ne pas tomber dans les embûches de l’ennemi, en cultivant en elles-mêmes toutes les vertus, mais tout particulièrement l’humilité, pilier fondamental et central de la sainteté.
L’Eglise sera presque totalement charismatique. Elle sera vraiment sainte et ce sera l’Esprit-Saint qui la vivifiera et la sanctifiera pour faire d’elle un phare de Lumière qui se projettera sur l’humanité entière.

Qui sont les hommes pour s’opposer à Dieu avec la folle intention de Lui barrer la route ? Moins qu’une poignée de poussière que le vent disperse ; poussière sont les gouvernants des peuples plongés dans l’obscurité épaisse de leur orgueil !

Que faut-il pour les confondre ? Ils ont fermé leur cœur ; leur bouche parle avec arrogance ; les voici , ils s’avancent et m’encerclent pour m’abattre, mais Moi Je les disperserai comme poussière, rien d’autre que poussière. Ils ont creusé devant Moi une fosse ; ils y tomberont et seront engloutis par elle. C’est ainsi que le Seigneur disperse les superbes qui ont ourdi des complots contre Lui. C’est ainsi qu’Il abattra ses ennemis, et son Eglise portera le salut jusqu’aux extrémités de la terre.

Fils, pour le moment cela suffit ; Je te bénis et avec toi Je bénis tous ceux qui te sont chers.

( 1er décembre 1977)